Message à la communauté française de M. Laurent Fabius

Message à la communauté française de M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement International, à l’occasion de sa visite aux Emirats arabes unis (18-19 janvier 2016)

Chers compatriotes,

J’ai tenu à vous adresser ce message car ma visite aux Emirats arabes unis a été trop brève pour pouvoir tous vous rencontrer.

Je vous adresse d’abord tous mes vœux en ce début d’année 2016. Des vœux chaleureux de santé, de réussite professionnelle et de bonheur personnel.

2015 a été une année extrêmement contrastée. Dramatique, d’un côté, avec un déferlement de violences : je pense bien sûr aux attentats qui ont frappé notre pays par deux fois, mais aussi à ceux, nombreux, qui ont eu lieu dans le monde entier – en Tunisie, au Danemark, au Kenya, au Mali, en Egypte, dans la région des grands lacs… -, ainsi qu’aux crises avec leur cortège de victimes. Mais, d’un autre côté, 2015 a aussi été une année d’espoirs, avec deux grands succès diplomatiques, l’accord sur le nucléaire iranien en juillet et l’accord de Paris sur le climat en décembre – deux sujets majeurs pour le monde, sur lesquels la communauté internationale butait depuis de longues années. Ces deux succès ont montré que la diplomatie pouvait être efficace, et que le multilatéralisme pouvait parvenir à des résultats.

Qu’en sera-t-il en 2016 ? Cette année s’ouvre dans un contexte mondial difficile. Le risque existe malheureusement que s’amplifient les turbulences du système international sans que des réussites comparables à celles de 2015 ne se reproduisent. Car à une économie internationale en difficulté, à une dispersion croissante de la puissance, s’ajoute cette année une conjonction frappante qui pousse les grands acteurs du système international à l’introversion plutôt qu’à la recherche en commun, pourtant indispensable, de solutions.

Face à ces défis, notre diplomatie restera pleinement mobilisée. Nos priorités répondront aux quatre orientations qu’avec le Président de la République et le Premier Ministre, nous avons fixées à notre politique internationale. Nous poursuivrons notre action en faveur de la sécurité internationale et de la paix. Nous resterons mobilisés sur l’enjeu climatique avec le suivi et la mise en œuvre de l’accord de Paris - notre Présidence de la COP 21 s’étend jusqu’en novembre 2016. Nous serons particulièrement actifs sur les dossiers européens. Enfin, nous maintiendrons notre cap au service du rayonnement de la France.

J’en viens à ma visite aux Emirats arabes unis. Elle avait plusieurs objectifs. J’ai d’abord participé au World Future Energy Summit (WFES) à Abou Dabi et je suis intervenu lors du « Abu Dhabi Global Action Day » consacré à la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat.

J’ai également pu m’entretenir avec les dirigeants émiriens, en particulier avec Cheikh Mohamed bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président de la Fédération, Premier ministre et Emir de Dubaï, Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince-héritier d’Abou Dabi et vice-commandant suprême des forces armées, ainsi que Cheikh Abdallah bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères. Les Emirats sont pour nous un partenaire stratégique avec lequel nous entretenons une relation d’une exceptionnelle qualité dans de nombreux domaines, qui vont au-delà des dossiers politiques ou de défense.

Je pense notamment à la culture, avec le projet du Louvre Abou Dabi. J’ai eu l’occasion de visiter le chantier de cette coopération remarquable entre nos deux pays. Nous attendons avec impatience l’ouverture de ce musée magnifique.

Au plan des relations économiques, les Emirats représentent notre premier débouché commercial dans le Golfe : nos exportations y dépassent désormais les 4 milliards d’euros. Nous y dégageons une balance commerciale nettement positive. C’est dans ce pays que nous enregistrons le plus grand nombre d’implantations permanentes de sociétés françaises dans la région, avec plus de 600 grands groupes et PME, dont les deux tiers à Dubaï.

Pour autant, nous pouvons et devons faire mieux. Les opportunités existent, nous devons les saisir et je sais que vous vous y employez quotidiennement. Vous pouvez compter sur le soutien de l’Etat, en particulier de l’ambassade et de notre opérateur Business France.

Le partenariat entre la France et les Emirats arabes unis se traduit de manière concrète. Au-delà des grands projets, il s’incarne dans votre présence et votre action au sein de ce pays où vous avez choisi de vivre et de travailler – vous êtes désormais plus de 30 000. Ma visite m’a confirmé dans le sentiment que j’avais eu lors de mon dernier déplacement en mai 2013 : la communauté française est très appréciée aux Emirats. Les termes qui reviennent le plus souvent pour vous qualifier sont ceux de « dynamisme », d’« esprit d’entreprise ». Je vous suis très reconnaissant de cette contribution au rayonnement de la France. Je vous exprime ma gratitude d’être d’aussi remarquables représentants de notre pays.

Chaleureusement à vous

Laurent Fabius

Dernière modification : 19/01/2016

Haut de page